Politique

Député au Grand Conseil fribourgeois depuis 2006 et président du groupe socialiste depuis 2007, Pierre Mauron est un solide connaisseur de la politique fribourgeoise. Son expérience, ses qualités et sa ténacité sont reconnues bien au-delà des frontières des partis politiques.

Professionnel

Avocat à Bulle à l’Etude Charrière & Mauron depuis 2001, Pierre Mauron dispose d’une large expérience dans le domaine juridique et du conseil. De par son activité professionnelle, il rencontre la population fribourgeoise, connaît ses préoccupations et la défend au quotidien.

Associatif

Notamment président de l’ASLOCA Fribourg et de l’Œuvre suisse d’entraide ouvrière (OSEO), Pierre Mauron participe activement au monde associatif fribourgeois et s’y engage pour défendre ses convictions. Amateur de sport, il siège à la Commission de recours de l’association fribourgeoise de football. Une façon pour Pierre Mauron de continuer à s’engager dans ce sport qu’il a longtemps pratiqué. Aujourd’hui, il joue régulièrement aux échecs.

Actualités

Article

L'UDC chercherait-elle l'aiguille dans la botte de foin?

22/09/2015
Article

Une victoire importante pour la culture!

11/09/2015

Par postulat déposé en février, j’ai demandé à ce que le Conseil d’Etat examine la possibilité d’un soutien nettement plus conséquent à la culture fribourgeoise. Notre canton dispose d’une fortune importante et a la chance de compter parmi ses citoyennes et citoyens un grand nombre d’artistes talentueux, professionnels ou amateurs. Ces personnes se dépensent sans compter pour dynamiser la culture fribourgeoise et ainsi faire de notre canton un endroit où il fait bon vivre. Le Conseil d’Etat a accepté le postulat au mois de juillet. Mardi, c’était au tour du Grand Conseil de se prononcer à une écrasante majorité en faveur de l’octroi de plus de moyens à nos artistes fribourgeoises et fribourgeois, l’UDC combattant seule ce que tout le monde s’accordait pourtant à qualifier de nécessaire.

 

RadioFR, le 9 septembre 2015, dès 2:58

Article

Quelles solutions pour le vote des Suisses de l’étranger à Fribourg?

11/09/2015

Dans une question déposée avec Solange Berset, j’ai interpelé le Conseil d’Etat fribourgeois sur la situation des fribourgeoises et fribourgeois de l’étranger en matière de vote. Alors que d’autres cantons sont à la pointe, notamment par l’utilisation du système CHVote, et permettent à leurs citoyennes et citoyens de voter de manière électronique depuis leur lieu de résidence, Fribourg est à la traîne et multiplie les mauvais choix. Comment justifier d’avoir opté pour un système américain n’offrant pas les garanties suffisantes de transparence et de protection des données alors que des logiciels suisses parfaitement adaptés existent? Le retard de notre canton est inacceptable car il empêche une partie significative de nos concitoyennes et concitoyen de prendre part de manière simple et sécurisée aux scrutins qui les concernent pourtant directement. Le Conseil d’Etat doit s’en expliquer!

 

 Interview sur la RTS

Article

L’ASLOCA lance une initiative pour des logements abordables!

29/06/2015

Réunie en assemblée générale samedi dernier, l’ASLOCA Suisse a décidé du lancement d’une initiative constitutionnelle visant à favoriser la mise à disposition d’habitations à loyers modérés. La situation sur le marché du logement étant de plus en plus tendue et le Conseil fédéral refusant de s’impliquer de manière suffisante, il est indispensable d’agir avant que le fait de pouvoir se loger décemment ne devienne un luxe. Sans provoquer de bouleversement dans la répartition des compétences, cette initiative vise à assurer une action concrète de la Confédération en collaboration avec les cantons pour, entre autres, assurer que suffisamment de logements d’utilité publique soient construits et que les rénovations encouragées pour des motifs énergétiques, aussi louables soient-elles, ne servent pas de prétexte pour une hausse déraisonnable du loyer et la transformation en logement de luxe.
Avec la section cantonale fribourgeoise et en tant que membre du comité suisse, je soutiens pleinement cette démarche qui aidera particulièrement les locataires les plus vulnérables, à savoir les personnes âgées, les familles et les jeunes en formation.

Article

Logements subventionnés - Fin du subventionnement et loyers pratiqués

19/06/2015

Les logements subventionnés sont au nombre de 3400 dans le canton de Fribourg. Des questions importantes se posent à leur sujet quand on sait que le régime de subventionnement cessera d’ici à 2024. Nous avons, avec Gaétan Emonet, interpellé le Conseil d’Etat pour lui demander quelles seraient les mesures prises pour une transition en douceur. Alors qu’il aurait pu donner un signal fort en faveur des près de 10’000 personnes concernées, le Conseil d’Etat se contente de renvoyer la balle aux associations de locataires et de bailleurs. Même si on peut saluer la confiance ainsi placée en l’ASLOCA, nous aurions souhaité une action plus concrète des autorités cantonales.
Pour ce qui est des loyers pratiqués dans les appartements subventionnés, un arrêt récent du Tribunal fédéral concernant le canton de Vaud rappelle que les critères qui s’appliquent lorsqu’il s’agit de déterminer le rendement admissible pour le propriétaire sont les mêmes que pour les appartements sur le marché libre. On aurait là aussi attendu du Conseil d’Etat une attitude proactive en faveur des nombreuses fribourgeoises et nombreux fribourgeois concerné-es.
N’hésitez pas à prendre contact avec l’ASLOCA pour obtenir de l’assistance dans vos démarches, notamment en ce qui concerne l’adaptation de votre loyer au nouveau taux hypothécaire de référence.

Article

Amnistie fiscale: Georges Godel renonce enfin!

19/06/2015

Il aura fallu du temps et de nombreuses interventions dans ce sens, mais Georges Godel a finalement admis que son projet d’amnistie fiscale dans le canton de Fribourg était voué à  l’échec et que la seule solution à cette impasse était de le retirer purement et simplement. Depuis des mois, la ligne défendue par le PS de refuser cette prime aux tricheurs est soutenue par des arrêts du Tribunal fédéral et de nombreux d’avis d’expert. En acceptant enfin de se rendre à l’évidence, notre Ministre des finances évite à notre canton un référendum et d’éventuelles coûteuses procédures judiciaires.
C’est une belle victoire pour notre engagement, mais le problème des fortunes non-déclarées n’en est pas pour autant résolu. Je plaide en faveur d’une information large par la Direction des finances de la population quant aux moyens légaux prévus pour se mettre en règle avec le fisc. Quand il s'agit de faire de la publicité pour son image, le Conseil d'Etat s'en donne les moyens. J'attends qu'il en fasse de même pour promouvoir les dénonciations spontanées, par le biais d'une hot line, de renseignements donnés par ses collaborateurs de manière anonymisée éventuellement, aux personnes désireuses de se renseigner, ainsi que promouvoir les possibilités légales existantes. Il faudra dans un deuxième temps, après un certain délai annoncé (6 mois par exemple) doubler cette information d’un renforcement des contrôles afin d’identifier celles et ceux qui continuent de se soustraire à l’impôt, malgré ces annonces. Mais dans tous les cas, il serait absurde de ne rien entreprendre en attendant bêtement une éventuelle amnistie fiscale fédérale annoncée par Mme Widmer Schlumpf, qui ne sera peut être jamais mise en œuvre.

 

Reportage : LaTélé

Journal de 6h sur RadioFR

Journal de 6h sur RTS la 1ère, dès 9:00

Annonces PS